AU FAIT, C’EST QUOI LE COMITÉ DE JUME...

AU FAIT, C’EST QUOI LE COMITÉ DE JUMELAGE TERAANGA ?

Publié le lundi 15 novembre 2021 - Brugheas

C’est d’abord la rencontre de trois communes de l’Allier (Brugheas, St-Yorre, Le Donjon) avec une commune du Sénégal (NGUEKOKH située non loin d’une grande ville portuaire, MBOUR.). Cette rencontre a donné naissance à un accord de coopération signé en 2000 par les quatre communes visant à « développer des relations privilégiées et des échanges d’ordre culturel, social, économique , touristique et sportif . »

C’est ensuite la création à Nguékokh d’une association qui est venue compléter la coopération et qui sur place assure avec la commune, le suivi de la réalisation des actions inscrites dans un projet triennal.

C’est aussi le Conseil Départemental de l’Allier qui, dans le cadre de la coopération décentralisée, aide au financement de certains projets.

C’est enfin la décision du Comité de Jumelage de se doter d’un nom plus porteur et plus sénégalais : TERAANGA qui signifie en Wolof (dialecte majoritaire au Sénégal) HOSPITALITE. A son tour l’association à Nguékokh prend le nom de Teraanga. Aujourd’hui il y a donc deux TERAANGA : Teraanga France et Teraanga Sénégal.

Comment s’est développée cette coopération au fil du temps ?

Toujours inspiré par des principes de solidarité, de respect des partenaires et d’une autonomie des acteurs de terrain, Teraanga Sénégal est devenu l’opérateur incontournable sur place en fonction des engagements variables de la commune de Nguekokh.

Teraanga France, pour les projets financés par le Conseil Départemental a démontré sa capacité à gérer les actions voulues par nos partenaires. IL y a 20 ans la coopération, c’était plutôt l’humanitaire (apporter des moyens financiers, le plus souvent, pour faire face aux urgences) mais l’histoire a démontré que si cela résout ponctuellement un problème, cela ne crée pas les conditions pour développer un pays de façon pérenne. TERAANGA et ses partenaires ont donc très vite décidé de mettre en place une stratégie de développement économique de manière à financer des projets créateurs de richesse, d’emplois, et donc de réelle autonomie au service des populations.

Ainsi de 2008 à 2011, à la demande de la commune de Nguekokh, un grand projet d’adduction d’eau potable doublé d’installation de fosses septiques a été réalisé. Outre l’amélioration de la santé des habitants, des entreprises artisanales ont été attirées et le secteur agricole a pu se développer.

Le financement d’une deuxième maternité a procédé de la même idée, à savoir sécuriser les familles.

Un GIE (groupement d’intérêt économique) intitulé « le  Pain doré » a ouvert en 2018 à Nguekokh une boulangerie solidaire qui a créé 11 emplois et va pouvoir ainsi financer les besoins de certaines écoles. Fort de son succès une seconde boulangerie a ouvert en 2021 sur la commune de Sindia.

Parallèlement, nous avons, avec nos partenaires de Vivasioule (centre social d’Ebreuil) et du collège de Bellenaves facilité et participé à des échanges de jeunes et d’animateurs. Avec « Solidarités jeunesses » et dans le cadre du service civique des jeunes français ont fait leur stage à Nguekokh tandis que de jeunes sénégalais le faisaient dans l’ALLIER.

Tous les ans de futurs infirmiers et infirmières, sages-femmes, aides-soignantes, assistantes sociales viennent dans les postes de santé de Nguekokh faire leur stage. Tous sont accueillis à la Maison du Jumelage gérée par Teraanga Sénégal.

Par ailleurs, chaque année Teraanga Sénégal aide 6 écoles partenaires avec des fonds réunis par Teraanga France. En juin 2021 un container de matériel médical et informatique a été livré à l’Hôpital de MBOUR et à Nguekokh

Comment finançons-nous les projets ?

A l’aide de nos fonds propres (cotisations, festivités et vente d’artisanat sénégalais), avec les subventions versées par les trois communes fondatrices, avec la subvention du Conseil départemental et parfois de la région, avec des dons des particuliers ou de nos partenaires notamment le Lions club ou encore des bailleurs institutionnels lors de projets d’envergure comme l’adduction d’eau.

Des projets nouveaux ?

Avec la reprise des activités après la crise sanitaire, les projets foisonnent comme pour rattraper le temps perdu. On peut citer la création d’une troisième boulangerie, la mise en place d’un collectif chargé entre autres de la gestion des déchets, la création d’une école de foot et celle d’une option « tourisme » au sein de Teraanga Sénégal, un échange d’élèves et de pratiques entre le lycée agricole du Mayet de Montagne et le CFP (centre de formation professionnel) de Nguekokh. Quand ces lignes paraîtront une mission composée de trois membres du Comité Directeur aura séjourné à Nguekokh pendant un mois pour resserrer les liens amicaux et travailler à la réalisation des projets. Nous vous donnerons des nouvelles de notre mission.

Contacts :

Marianne BEAU Présidente 06 31 84 85 86

Jean Louis CHAMPAGNAT Vice président : 06 60 09 92 01

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2021 | Gérer mes cookies 🍪